La chemise Béa – Défi couture


DSC_0540
Voilà un long moment que je n’avais pas repris le défi mais c’est tellement dur de s’y tenir, j’ai envie de coudre un milliard de choses en même temps et j’ai très peu de temps pour le faire ou jamais la longueur du tissu en tête quand j’en trouve un qui me plait… Bref, il faut que j’y remette bien comme il faut pour le finir à temps (bel espoir…)

DSC_0542

Il y a une chose importante également que je n’avais pas réalisé en commençant ce défi : les modèles du livre Un été couture ne sont pas tous fait pour moi ou ne me plaisent pas forcément tous. Certes, l’un des atouts d’une couturière c’est de pouvoir arranger à sa sauce un vêtement. Mais je n’en suis pas encore à ce niveau là.

J’ai tenté le coup ici, avec la chemise Béa qui est à la base une robe chemise, chose que je ne me voyais pas du tout porté comme tel. Quitte à se faire quelque chose, autant que ça me plaise et que je le porte. Les chemises, j’adore ! J’en mets beaucoup avec des shorts, des jupes ou bien accessoiriser pour casser le côté masculin (surtout quand j’avais les cheveux courts). L’arrangement dans ce cas a été de raccourcir la robe. Vous pouvez me dire que je ne me suis pas foulée, certes, mais c’était un bon début d’expérimentation.

Pour cette chemise, j’avais envie d’un motif simple, plus passe-partout que ce avec quoi vous m’aviez aperçu jusqu’à présent. Un tissu noir et blanc à carreaux, jusqu’ici rien de transcendant. L’ennui avec les carreaux c’est le raccord. Point technique qui peut donner des sueurs froides à plus d’une couturière ! Mais avec un peu de patience et de précisions on peut s’en sortir.

DSC_0546

Voici quelques petites astuces pour y parvenir :
– Le plus important est la partie avant la découpe : dans un premier temps, épinglez votre tissu plié en deux, au même niveau dessus et dessous. Pour cela, aidez vous des motifs (ligne, carreaux, oiseaux, etc). Puis, vos pièces dos et devant doivent être placées à la même hauteur sur votre tissu : repérez un point de votre patron qui se situe au même niveau pour le devant et pour le dos comme par exemple, le point le plus haut de votre épaule dos et devant côté col.

– Au niveau des pattes de boutonnage, n’hésitez pas à ne pas respecter l’emplacement exact de votre patron (dans la mesure du raisonnable et en ayant prévu des valeurs de couture plus grandes évidemment). Mesurez la hauteur et la largeur d’un carreau afin d’obtenir la même chose lorsque vos pièces de devant se superposent.

– Avant de coudre le dos et les devants par les épaules, épinglez vos deux devants ensemble comme si la chemise était fermée, puis envers contre envers épinglez votre devant et votre dos.

– Soyez très très précise pour les boutonnières et les boutons. Un poil trop haut ou trop bas et la ligne dévie, ça fait moche, vous allez vous apitoyer sur votre sort et tout jeter alors que vous étiez si près du but (allez avouez, on est tous pareils !)

– Enfin, pour l’ourlet du bas de la chemise, restez vigilantes une dernière fois (oui des fois, on s’emballe au moment de la fin, hâte de porter le vêtement, et du coup, carnage au niveau des finitions !)

DSC_0539

Bon, je l’ai joué petit bas, je n’ai fait le raccord que sur le devant du modèle. Il est possible de raccorder sur les côtés et au niveau des épaules mais ce modèle très évasé ne s’y prêtait pas.

J’espère que ces quelques conseils vous seront utiles pour votre prochaine création.

A bientôt !!

DSC_0547

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Jupe Hôtesse

Jupe Hôtesse - RDC

Je ne sais pas vous, mais je passe toujours énormément de temps à réfléchir à comment m’habiller le matin (genre la meuf… le dilemne quoi ! Trop dur ma life !!). C’est très superficiel comme réflexion, j’en ai conscience, mais je pense que je ne suis pas la seule et nous sommes une bonne partie à passer au moins 5 minutes devant son placard à tester, composer, ajouter, enlever, superposer les tenues les unes après les autres pour trouver LA tenue dans laquelle nous allons passer une bonne journée.

Lire la suite

Robe Eléanore

Robe Eléanore - Défi

A l’époque où j’ai réalisé cette robe, il faisait encore beau et chaud dans la ville rose et les soirées étaient douces donc je me suis dit « Allez, une dernière robe estivale pour la route ». Oui, une dernière robe d’été avant la longue route de l’automne et de l’hiver. Et puis, le temps de prendre les photos, les premières fraîcheurs ont commencé à se faire ressentir et la grisaille s’est installée.

Alors voici la dernière robe de l’été : Eléanore. Et vous avez vu ? J’ai cousu deux boutons !! Et entièrement à la machine, youpiiiiii !! J’ai changé de machine depuis un mois et celle-ci est bien plus récente et sophistiquée que la précédente, elle fait des boutonnières (JOIE!) et coud des boutons toute seule (BONHEUR DÉMENTIEL!!). J’adore explorer toutes les possibilités qu’elle offre, c’est à chaque fois un émerveillement devant ses fonctionnalités. Bref, c’est juste la révolution pour moi !

Lire la suite

Jupe Tutu Ratée

Jupe Tutu Ratée

Il y a des jours comme ça, où rien ne va, mais alors rien du tout ! Vous les connaissez ces jours là où on se dit que l’on aurait mieux fait de rester chez soi ? On apprend une mauvaise nouvelle, on croule sous le travail au bureau, on s’enguirlande pour un rien avec son Jules, etc.

En couture c’est pareil ! Ce n’est pas parce qu’on arrive à bien se débrouiller pour un vêtement que c’est tout aussi facile pour les autres. Des fois, quand ça veut pas, ben ça veut pas. C’est le cas pour cette jupe Tutu.

Lire la suite

Col Lavallière

Col Lavallière

Un jour, assise à la terrasse d’un café, j’ai vu passer une fille avec un look à tomber de ma chaise. J’avais envie de lui demander d’où venaient toutes ses sapes tellement tout allait bien ensemble, l’association, le style, TOUT ! (C’est toujours dans ces moments où je me remets considérablement en question en me disant qu’à côté de quelqu’un comme ça, je ne ressemble à rien, que mes fringues sont fades et banales et que je n’ai toujours pas trouvé un style vestimentaire à mon goût…bref…). Cette fille portait une tenue pourtant simple et féminine mais avait agrémenter le tout d’un col Lavallière !

Pour moi, ce col faisait toute la différence. C’était THE petit truc en plus, le Je-ne-sais-quoi, the cherry on the cake de sa tenue !

Lire la suite

Col Cloclo (ou Claudine)

Depuis quelques années, le col Claudine revient à la mode. Donnant un style un peu rétro et petite fille modèle, j’avais essayé à plusieurs reprises d’en faire un amovible à ma taille, mais sans succès. Les dimensions n’étaient jamais très bonnes, souvent trop petites, le col gondolé, bref… Un rendu pas très très joli.

En voyant le patron proposé pour faire un col Claudine dans le livre d’Un été couture, je restais quand même méfiante mais la création sur la photo semblait propre et joliment bien finie. Allez, je me lance !

Lire la suite

Jupe Adrienne

Bonjour bonjour,

Je continue dans ma lancée pour mon propre défi couture avec la jupe Adrienne. Ce modèle a une coupe dans l’esprit des jupes midi (longueur genou, mais moins patineuse), un peu rétro et ultra en vogue cet été. J’aime beaucoup cette jupe hyper agréable à porter.

Par contre, ne soyez pas étonnées si la gente masculine ne saissit pas forcément l’intérêt et l’atrait que peut avoir ce genre de modèle : première réaction de mon cher et tendre une fois la jupe finie « Mais elle est trop longue ta jupe ? T’as pas fini non ? Il manque pas l’ourlet par hasard ? » … GRRRRRrrrrr !!! Et le confort, les femmes peuvent y avoir droit de temps en temps, non ? Aucun homme ne sait combien il est difficile de devoir s’assoir dans l’herbe ou de faire du vélo avec une robe ou une jupe courte sans la population entière ne sache la couleur de votre dessous, la matière et la marque !

Jupe Adrienne

Lire la suite